Jeudi 23 Octobre 2014
 

François Fillon à vélo pour soutenir le député UMP Jérôme Chartier

Rédigé le 1/06/2012 - 3 Commentaires
Jérôme Chartier va marquer une pause dans son programme de réunions d'appartements, qui en compte cinquante et une, pour organiser dimanche le "premier tour cycliste de la 7e circonscription" du Val d'Oise. Parmi les engagés, François Fillon. Le député, proche de l'ancien premier ministre, promet "un parcours cycliste adapté à tous" que chacun pourra rejoindre avec son  vélo à différentes étapes.

 Dans le Val d'Oise où 8 députés sur 9 sont aujourd'hui UMP, François Hollande est arrivé en tête dans huit circonscriptions sur dix. Seules la 1e de Philippe Houillon et la 7e de Jérôme Chartier ont résisté. Mais de peu. Seuls 888 voix ont séparé Hollande et Sarkozy sur la 7e. (*)

Les candidats en piste ne ménagent pas leurs efforts pour mobiliser les électeurs et d'abord les deux favoris : le sortant UMP Jérôme Chartier (photo) et la socialiste Charlotte Brun. 

S'ils arpentent la circonscription, ils savent aussi attirer à eux les personnalités politiques de leur camp. La 1ere adjointe d'Ecouen Charlotte Brun (photo), proche de Martine Aubry, a déjà accueilli Benoît Hamon, ancien porte parole du PS, et François Lamy, tout nouveau ministre de la ville. Vendredi, elle tractera sur le marché des Flanades à Sarcelles avec George Paul Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale chargée de la Réussite éducative, dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault.

Jérôme Chartier, qui sait que le PS est résolu à reprendre cette circonscription qu'il a conquise en 2002, frappe un grand coup médiatique  dimanche en accueillant François Fillon à vélo, dont la popularité reste forte. Déjà la visite de Nicolas Sarkozy à Domont et Saint-Brice, avant le premier tour, aurait eu "un effet mobilisateur sur les résultats de la circonscription", affirme un cadre de l'UMP.
 
La 7e circonscription longtemps considérée comme "yo-yo" balançait avant l'arrivée de Jérôme Chartier de gauche à droite. Dernier député de gauche de la 7e : l'écologiste Yves Cochet qui a finalement préféré se présenter en 2002 à Paris.

(*) 7e circonscription :François Hollande : 49.16 % (25839) Nicolas Sarkozy : 50.84 % (26727)


Programme de la randonnée-vélo de François Fillon et Jérôme Chartier

10 h 15
Départ au lieu-dit « la Croix Blanche », route de Montmorency à Domont (Limite Domont/Montmorency/Andilly) .
Route de Montmorency
Avenue de Domont
Avenue de la 1ère Armée française
 
10 h 25
Mare aux Champeaux, boulevard Maurice Berteaux à Montmorency
Chemin de la Mare/Montmorency
Avenue de la Division Leclerc / Montmorency
Avenue du Général de Gaulle/Groslay
 
10 h 35
Avenue du Général de Gaulle/Groslay
Avenue de la Division Leclerc/ Saint-Brice sous-Forêt
 
10 h 45
Rond-point des Martyrs assyro-chaldéens/Sarcelles
Rue du Champ-Gallois/Saint-Brice sous-Forêt/Sarcelles
Rue des Deux Piliers/Saint-Brice sous-Forêt
Avenue Rhin et Danube/Saint-Brice sous-Forêt
Rue Marainval/Saint-Brice sous-Forêt

11 h
Rond-point du Souvenir Français sous le pont de la RD 301 (ex RN1).
Rue du Luat/Saint-Brice-sous-Forêt
Rue de Paris/Piscop

11 h 15
Route de la Tête Richard/Piscop (devant la zone d’activités commerciales)
Rue de la Libération/Ezanville
Rue de la Gare/Ezanville
Rue de la Gare/Ecouen

11 h 30
Rond-Point rue de la Libération/Ecouen 
Rue de la Libération/Ecouen 
Route d’écouen/Ezanville
  
11 h 45
Grande rue Ezanville devant le café « Le Jean Bart »
Grande Rue/Ezanville
Rond-point de la Briqueterie/Ezanville
 Rond-point de Buja/Domont
Avenue Jean Rostand/Domont
Rond-point de Wolstyn/Domont
Rue Louis Aragon/Domont
 
12 h
Marché de Domont, avenue Jean Jaurès
 

3 Commentaires sur "François Fillon à vélo pour soutenir le député UMP Jérôme Chartier"

Lire tous les commentaires (3)

Ecrire un commentaire - réagissez à cet article...

  1. Vexity 8/06/2012 09:55 Signaler un abus
    C’est une excellente nouvelle que les candidats UMP se mettent à pédaler dans le Val d’Oise et ce serait encore mieux d’aller au-delà d’un simple affichage médiatique.
    J’invite donc M. Fillon à prendre contact avec les représentants de l’association « Allez-Y À Vélo » pour qu’ils lui présentent le « Contrat vélo 2012 » destiné aux 1ère, 2e et 10e circonscription du Val d’Oise et signé par des candidats de chacune de ces circonscriptions mais aucun UMP à ce jour…
    Tout est là : http://allez.y.a.velo.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=83&Itemid=1
  2. Léo 30/05/2012 08:47 Signaler un abus
    De là à dire que la campagne de Jérôme Chartier pédale dans la semoule dans la 7ème circonscription... Faire venir François Fillon ne fera pas oublier que le député sortant est comptable du bilan désastreux de Nicolas Sarkozy notamment en matière fiscale qui constitue sa spécialité (baisse des impôts pour les plus riches et hausse de la TVA pour tous...).

    Grand adepte du cumul des mandats et plus occupé de faire sa cour au siège de l'UMP que de suivre les dossiers locaux, M. Chartier tente en ce moment de faire croire qu'il est "sur le terrain" de manière un peu incantatoire alors que les habitants des villes de la 7ème circonscription ne l'ont pas vu pendant 5 ans. Que ne s'est-il occupé plus tôt de l'emploi, des difficultés de la ligne H ou des nuisances de Roissy au lieu de redécouvrir les questions concrètes à l'heure des élections...
  3. Gérard Sebaoun 29/05/2012 19:33 Signaler un abus
    Peut être qu'un journaliste osera demander à François Fillon et à Jérôme Chartier de s'exprimer et de s'expliquer sur les propos proprement stupéfiants de Francis Delattre lors de la réunion de lancement de campagne de Jérôme Chartier. Je vous signale que la vidéo mise en ligne sur Daily motion initialement a été supprimée !
    Voici la transcription exacte des propos, c'est Francis Delattre qui s'exprime :

    "Je pense même que toute la mansuétude que nous avons eu avec un certain nombre de ces groupes qu'on connait tous, n'emmène pas beaucoup de reconnaissance jamais, et que les uns et les autres dans les mois et les jours qui viennent, nous reprenions les dossiers pour qu'ils nous respectent un peu plus. Quitte à en choquer quelques uns, nous avons gavé un certain nombre de ces personnalités, nous avons gavé les Bouygues, nous avons gavé les Bolloré etc. ... Et je pense même que chez Poutine, ils n'osent même plus faire ce qu'ils ont fait à Nicolas Sarkozy..."

    Cette déclaration devant un parterre d'élus et de sympathisants UMP est incroyable : "NOUS AVONS GAVE les BOUYGUES, NOUS AVONS GAVE les BOLLORE".